Vénus et Neptune au coude-à-coude

L’une monte dans le ciel, quand l’autre descend… L’une est l’objet le plus lumineux du ciel (après la Lune et le Soleil), l’autre demande de bonnes jumelles ou une instrument astronomique pour la déceler. L’une est rocheuse, l’autre gazeuse. Vénus et Neptune, que tout semble séparer, seront ce soir au coude-à-coude dans le ciel !

Vénus et Mars dans le ciel du soir, le 6 janvier 2017. Crédit : Karl Antier, Le Comptoir des Étoiles

Vénus et Mars dans le ciel du soir, le 6 janvier 2017. Ce soir, la position des deux planètes sera presque identique, et Neptune sera blottie contre le phare vénusien. Crédit : Karl Antier, Le Comptoir des Étoiles

C’est à une nouvelle visite que doit se préparer Neptune ce soir ! Après le rapprochement serré avec Mars en début de mois, c’est maintenant une autre planète, Vénus, qui va se rapprocher de la géante gazeuse bleue ce soir (12 janvier 2017) ! Alors que la Lune, Pleine quelques heures plus tôt, se lèvera au-dessus de l’horizon Est, c’est à l’opposé que vous devrez tourner vos regards pour retrouver les trois (et même quatre, avec Uranus, un peu plus éloignée) planètes du soir. Il va vous être difficile de ne pas trouver Vénus, phare étincelant de la soirée ! Un peu plus haut, et plus à l’Est, Mars est également visible, comme un petit point rougeâtre. Enfin, pour repérer Neptune, il faut s’armer d’une paire de jumelles, ou d’un instrument d’astronomie, et le pointer vers Vénus. La petite bille bleue de la géante gazeuse devrait alors se trouver dans le champs ! Reste à la trouver…

La proximité entre les deux planètes ne sera cependant qu’apparente ! Si dans le ciel, elle semblent n’être qu’à à peine plus d’un diamètre apparent lunaire de distance, en réalité, elles sont séparées de… 4 473 000 000 de kilomètres (près de 4.5 milliards de kilomètres) ! Ce qui explique aisément que Vénus soit 90 000 fois plus brillante, alors que son diamètre est 4 fois moindre que la géante gazeuse (12 100 km pour Vénus, contre 49 500 km pour Neptune). Une belle occasion, donc, de mettre tous ces paramètres en perspective !

L’observation du rapprochement planétaire de ce soir peut également être l’occasion de jeter un dernier coup d’œil (ou du moins de jumelles) à la comète 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova, puisque cette dernière va désormais s’enfoncer dans l’horizon, pour ne réapparaître que début février, dans le ciel du matin !

 

Publicités

1 commentaire

  1. Pingback: La fin annoncée des flashes de satellites Iridium | Le Comptoir des Etoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s